Jacques Newashish

Né à La Tuque en 1958, Jacques est un artiste qui s’exprime à travers la peinture et la sculpture, en plus d’être conteur et chanteur. Dans son travail il s’inspire des traditions autochtones, qu’il actualise de manière singulière, contemporaine. Il a réalisé deux courts métrages avec le Wapikoni Mobile : MIGRATIONS (2009) et GAME OVER (2010). De plus, il s’implique dans de nombreux projets afin d’encourager la création chez les jeunes de sa communauté.

« Étant jeune, j’ai bien sûr joué aux cowboys et aux indiens. Quelquefois j’étais D’Artagnan, Zorro, des fois soldat, papa, chasseur ou docteur… Rendu adolescent, j’étais étudiant, indien… malade, amoureux et sportif. J’ai été bûcheron, draveur, indien… Par la suite, chauffeur d’autobus scolaire, mécano, guide, promoteur culturel, artiste, chanteur, papa, grand-papa, indien… Maintenant, je joue un flic, un policier indien, père d’une famille reconstituée. Jouer ce personnage était concevable, car le sens de la justice est en moi, il me parle. Et la famille, je connais ça. Ce que je veux dire c’est que j’aurais pu vivre ces mêmes émotions.

J’ai beaucoup aimé suivre le rythme du tournage. Bien sûr, il y a eu des moments intenses et difficiles à exprimer. Être dirigé, faire sortir des émotions enfouies au fond de ta personne, faire face aux caméras et en même temps jouer pour une cause. Mais, Chloé avait le don de venir chercher les émotions en moi, en nous… Encore une fois, pour la cause. »

– Jacques Newashish